design journal

Environnement

Papier, encres, technologies d'impression

Nos procédés d'impression sont respectueux de la planète.

PAPIER

Le papier que nous vous proposons est composé pour moitié de papier recyclé. L’autre moitié est issue de forêts renouvelées du nord de l’Europe.

L'usage partiel de papier recyclé permet d’éviter un usage intensif d’agents blanchisseurs, qui sont polluants.

Consulter les certifications

ENCRE

Habituellement, les imprimeurs de journaux utilisent des solvants tels que des produits de mouillage, qui permettent à l'encre de se fixer en surface du papier pour obtenir des rendus plus vifs.

Nous avons choisi d'utiliser des encres base eau, sans solvant. En conséquence l'encre migre dans le papier, ce qui ne permet pas d'obtenir des couleurs aussi intenses qu'avec solvant.

Pour compenser phénomène, nous utilisons un papier 60 grammes qui permet d'augmenter la couverture d'encre. Cela permet d'obtenir des couleurs aussi denses sans avoir recours à des solvants !

Comparer les densité de couleur

GÂCHE

L’impression traditionnelle nécessite de graver des plaques pour chaque couleur CMJN.

Afin d'aligner les couleurs, une passe papier est réalisée pour les ajuster précisément, ce qui entraine une gâche de centaines d'exemplaires.

Avec l'impression numérique, l'ajustement des couleurs est automatiquement réalisé dès la première copie. Cela n'engendre aucune gâche papier et la première copie imprimée est utilisable.

C'est la raison pour laquelle nous pouvons vous proposer une impression dès 1 copie !

EMPREINTE CARBONE

FABRICATION

Le papier est majoritairement composé de carbone. Ce carbone a été prélevé par des arbres dans l'atmosphère grâce à la photosynthèse.

Dans la mesure où nous n'utilisons pas de sécheur à gaz, la seule source d'énergie de notre usine est l'électricité.

Cette électricité étant à 97% décarbonnée*, l'impression de vos journaux séquestre davantage de gaz carbonique qu'il n'en émet.

* Source: Électricité De France

TRANSPORT

Nous proposons deux services d'expédition: l'envoi par UPS et le publipostage.

Les émissions de carbone d'un envoi de colis par UPS dependent de l'adresse du destinataire, nous vous avons préparé une simulation dans le cas pratique ci-dessous.

Dans le cas d'un publipostage, votre journal utilise des tournées facteur pré-existantes, n'émettant aucun supplément de CO2. Les services postaux électrisent leur parc de véhicules pour baisser les émissions des tournées déjà existantes.

CAS PRATIQUE

La fabrication d'une copie d'un journal Broadsheet de 40 pages émet 88 grammes de CO2, et en séquestre 280 grammes.

Ce journal aura donc prélevé 192 grammes de CO2 dans l'atmosphère avant son expédition.

Journal publiposté: ≈190 grammes de CO2 séquestrés

Le journal est intégré à une tournée facteur déjà existante.

Journal livré par UPS à 2.000km: ≈150 grammes de CO2 séquestrés

Un rayon de 2.000km est suffisant pour traiter une grande partie des commandes qui nous sont confiées.

Le journal est acheminé par un camion moderne qui émet 105 grammes de CO2 par kilomètre pour une tonne de charge utile. La contribution du journal transporté est de 40 grammes de CO2.

IMPRIMEZ DÈS MAINTENANT

Import PDF